Les bouches de Kotor ou bouches-de-Cattaro : le tourisme en Monténégro

Les bouches de Kotor ou bouches-de-Cattaro : le tourisme en Monténégro

À la découverte d’une des attractions du Monténégro…

Situation du bouche de kotor

Les bouche de kotor ou bouches-de-Cattaro sont situés en Serbie Montenegro. Di Bocca di Cattaro, en langue italienne c’est une partie rentrante de la côte de l’ouest du Monténégro, et qui aboutit en pleine mer Adriatique. Elle renferme en son sein quatre vastes échancrures d’une côté et qui domine les grands sommets. En termes de géographie humaine, Bouches de Kotor est subdivisée territorialement comme suit : Kotor, Tivat, et Herceg Novi. Elle a une superficie moyenne de 87 km², une profondeur en moyenne de 27,3 m et 60 m maximale.

Présentation du site

Les bouches de Kotor sont l’une des cotes les plus recommandées sur le rivage de la mer Adriatique. L’environnement unit à la fois sommet et mer en réservant une représentation picturale de la carte postale. Elle maximise un taux de densité élevé des petites agglomérations rurales. L’on considère des fois la baie des bouches de kotor comme étant, le fjord européen un peu plus proche du côté de midi. Les bouches de Kotor sont en elles-mêmes un canyon inondé. Quatre golfes internes d’environ 40 à 60 m la composent et ils sont rattachés entre eux par des passes dont le tout forme en Europe un port naturel de haute qualité.

Dans tous ces golfes, le plus primordial se nomme le golfe de Tivat qui abrite un port très restreint. Le golfe Herceg Novi se retrouve plus proche de la mer et sauvegarde l’arrivée importante des embouchures. Les autres golfes sont au nombre de deux et sont respectivement Risan qui se situe au nord-ouest et au sud-est se trouve Kotor. On retrouve au sein de la ville les murs qui couvrent une grande distance. Ces murs en question se prolongent en direction de l’ouvrage fortifié formant saillie de Saint-Jean avec 280 mètres d’altitude qui couvre l’eau. On retrouve plusieurs lieux touristiques sur les côtes des bouches de Kotor à l’instar de Risan (c’était un centre urbain qui prospère), Teuta etc. Kotor a fait ses preuves dans tous les compartiments en marquant véritablement ceux qui s’y connaissent. Elle est souvent marquée dans ses coutumes à travers une étendue place italienne. C’est le point focal souhaité pour aller à la découverte des embouchures. On retrouve aussi de toute évidence toute une panoplie de lieux attrayants à l’instar d’Ostrog, Cetinje Petrovac-Bar et Herceg Novi.

On dénote un groupe de navire dénommé Cattaro qui a vraiment fait ses preuves. Cattaro pour l’occasion a accueilli un aïeul de Marinko Drzic qui avait pris la fuite face à la maladie infectieuse de Dubrovnik. D’un point de vue économique, les Bouches de Kotor sont composées de trois grands éléments qui sont : la pêche, la navigation militaire et l’action de cultiver les olives au sein des arbustes d’Orjen qui a pris le dessus nordique de la partie rentrante de la cote.

De nos jours, les principales sources de revenus des bouches de Kotor sont concentrées dans le tourisme. Les Serbes et les Bosniens sont plus attirés avec tous ses sites touristiques attrayants, les mers pittoresques, les lieux historiques. Certains touristes européens ne sont pas en marge bien sûr. À cause de la beauté de leurs paysages, les bouches de Kotor ont une grande influence parmi certains lieux de voyage d’agrément de la mer Adriatique. On retrouve plusieurs paquebots peu importe la taille qui viennent accoster après quelques heures de navigation en traversant le golfe.

Les Bouches de Kotor ont fait leur entrée dans l’actuel Montenegro de façon naturelle. Plusieurs habitants ont effectué une descente au niveau de la côte marine pour donner un appui supplémentaire dans les embouchures. Kotor, Tivat, Herceg qui représente les trois communes de Kotor regorgent en totalité une population exacte de 71 443 habitants.